Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 10:36
Le site de vidéos internationnal "You tube" Partage l' argent gagné avec la pub avec les auteurs des vidéos Buzz , ils envoient un courrier pour proposer de partager l' argent et mettent en valeur même les pubs des auteurs contacté par leurs boites mail.

Depuis 2007, seuls les « créateurs » prolifiques dont les vidéos chargées sur la plateforme étaient les plus visionnées, pouvaient obtenir le statut de 
partenaire. Celui-ci leur permet de monétiser leur audience par le biais des publicités placées par YouTube à côté de la vidéo concernée.

Dorénavant, la plateforme détenue par Google offre la possibilité à tout créateur de vidéo dont la cote de popularité augmente de s'inscrire au programme. « Maintenant lorsque vous chargez (upload) une vidéo sur YouTube qui accumule les clics, nous pouvons vous inviter à monétiser cette vidéo », a déclaré Shenaz Zack, chef de produit, dans 
un billet publié mardi sur le blog de Google. 

Donc vous avez une vidéo qui fait buzz sur le net 28 751vue en 2semaines , attendez vous a recevoir un message de You tube vous proposant de mettre de la pub sur votre page.
Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 01:24
Partager cet article
Repost0
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 20:05
LG s' infiltre chez Samsung... Le piratage c' est mal... ou l' agent doublage ; c' est mal aussi...
 
Partager cet article
Repost0
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 13:41

Perdre son travaille a cause de Facebook c' est bête , si vous ne voulez pas que votre chef d' entreprise ou le chef de votre trvaille quoi , vois ce que vous mettez sur facebook et qe que vous n' ausez pas "skip"refuser sa "friend request"proposition d' ami , je vous conseil de faire un 2ème compte facebook et mettre les 2 en ligne... 

En tous cas ne faites pas comme  "lllllllllllll"(zone noir1) qui critique son boulot et son chef sur facebook avec come ami spn chef... - -"
Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 14:43


CTRLC LE FIGARO.FR
Le rachat de 
Friendfeed (annoncé hier soir) est en train de faire de l'ombre à une information autrement plus importante et structurante pour les internautes :Facebook a amélioré son moteur de recherche. L'outil perfectionné permet au réseau social de faire un joli bond en avant dans l'information sociale.

Désormais, en faisant une recherche sur un mot clé (et plus seulement un nom d'amis), on peut voir tout ce qui a été publié à ce sujet sur le Facebook, puis filtrer(rubriquer ?) par type de contenu (pages, applications, événements, groupes) et par sources (tout le monde, mes amis).

Facebook devient ainsi une sorte de méta-média, qui me permet de faire remonter de l'information pré-sélectionnée ou produite par les internautes.

Voici, un test qui est fait sur le mot "Iran" :

FacebookInfoSociale.JPG

 

On peut ainsi trouver (et éliminer) statuts, photos, liens, vidéos, notes, publiés au cours des 30 derniers jours. C'est - je crois - une des premières incarnations perfectionnées de l'information sociale, soit une nouvelle manière de s'informer. 

Imaginez la puissance de support quand il devient aussi outil de recommandationd'événements ou de restaurants, une sorte de Figaroscope dont la valeur ajoutée serait d'avoir été certifié par mes amis et non des plumes de renom, voire pour choisir des produits (que disent les membres de Facebook du nouveau netbook de machin ?)

Cette innovation rejoint et confirme la vision détaillée par Chris Anderson, le rédacteur en chef de WIRED, dans son dernier ouvrage ("Free") ainsi que dans un récent entretien au Spiegel :

"Si quelque chose d'important se produit dans le monde, j'en entendrai parler. J'ai entendu parler des manifestations en Iran avant qu'on en parle dans les journaux parce que les gens que je suis sur Twitter s'intéressent à ces choses là...  Je lis des tonnes d'articles des grands médias mais je ne vais pas directement chez les grands médias pour les lire. Ils viennent à moi. De plus en plus de gens choisissent des filtres sociaux pour leur information plutôt que des filtres professionnels. Nous éteignons la télévision, nous fermons les journaux. Et nous confinuons à entendre parler des choses importantes... C'est l'information qui compte. J'estime quequand quelque chose me parvient, il a été approuvé par ceux à qui je fais confiance." [lire la suite (en)]

Ce qu'on étrenne déjà au quotidien en partageant des liens sur Twitter prend ici une dimension plus large et plus multimédia, mais il y a de fortes chances que Twitter s'engage aussi dans cette direction (voir "Twitter, moteur de recherche ou pompe à infos").

Le match promet d'être passionant !

[voir l'annonce sur le blog de Facebook]

Partager cet article
Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 17:21

TEMOIGNEZ - Une étude canadienne établit un lien entre Facebook et jalousie. Vous témoignez...
 

A en croire Rouflaquette, une internaute qui s'exprime dans les commentaires ci-dessous, l'espionnage a parfois du bon: «Les suspicions engendrées par Facebook m'ont permis, à force de recherches, de me rendre compte que mon fiancé me trompait. Tous les doutes et les pressentiments auxquels je ne voulais pas me fier ont été confirmés. Merci Facebook!» Ainsi résume-t-elle les découvertes qu'elle a faites sur le réseau. De son côté, Eole se dit que lorsque l'on a tendance à être un peu possessif, mieux vaut éviter de passer trop temps à surveiller le profil de sa moitié. «Un homme jaloux comme moi aurait mieux fait de s'abstenir de fourrer son nez partout. Résultat, en trois minutes, on peut savoir l'impensable. Les discussions, les numéros de portable, les adresses, les identités, les lieux de travail. Si j'avais vraiment été impulsif, j'aurais su où aller pour trouver certaines personnes», conclut-il.

Pour nombre d'internautes, Facebook (site sur lequel vous pouvez devenir fan de 20minutes.fr) est un outil qui arévolutionné la drague. Une fois l'affaire conclue, le site communautaire peut cependant se révéler dangereux, c'est ce que révèle une étude de l'université de Guelph dans l'Ontario au Canada et vos commentaires sous cet article.

Pour la première fois, les liens entre jalousie et l'usage de cette plateforme ont étés prouvés grâce à l'analyse du comportement de 308 étudiants âgés de 17 à 24 ans. L'étude démontre même que plus on passe de temps sur ce site, plus on devient suspicieux. Facebook créerait effectivement «de la jalousie et de la suspicion dans les relations romantiques et sexuelles». 

Pour la doctorante en psychologie qui a conduit cette étude, Amy Muise, cet «effet Facebook» trouve ses racines dans le fait que ce site «donne accès à des informations sur le partenaire qui ne seraient pas disponible autrement comme les liens d'amitié, les échanges sociaux et, surtout, les échanges avec de précédents partenaires amoureux (ce qui est le cas de 75% des personnes interrogées, ndlr)».  Le bon vieux «Jennifer et XX sont maintenant amis», qui génère une suspicion instantanée lorsque que votre moitié le voit apparaître dans les flux d'infos générés par le site.

Il reste cependant quelques internautes pour défendre le site, comme Igenys: «Dans le virtuel, on peut se planquer derrière son écran, mais dans le réel on se planque avec d'autres, loin de l'intéressé, pour médire dessus. Finalement Facebook est plus honnête, surtout celui qui est ouvert à tous. Et les écrits restent, tandis que les paroles s'envolent. Mais le fond reste le même. Chacun se moque de l'autre et chacun a raison.»

Et vous, avez-vous déjà vécu de tels conflits suite à 
votre expérience sur Facebook?  Vous espionnez - ouvertement ou non - le profil de votre conjoint(e)?  Ou bien est-ce votre moitié qui vous surveille? Continuez à nous le dire ci-dessous dans les commentaires...
Paul Ackermann
Partager cet article
Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 16:51
CTRLC about Twitter .                                Le coup porté jeudi à Twitter pourrait être bien plus grave qu’il n’y paraît. Lundi, le site de micro-blogging se relevait tout juste de l’attaque par déni de service (ou DDoS) dont il a été victime, jeudi. Les effets de cette offensive se sont fait sentir tout le week-end . Car c'est le revers de la médaille, les utilisateurs réguliers de Twitter y deviennent quelque peu accros, et ont du mal à s'en passer. «De nombreux internautes se sont plaints de l'instabilité du réseau social, n'arrivant pas à envoyer des messages privés, à ajouter des contacts ou à utiliser des applications», rapporte Benjamin Ferran sur son blog. Ces difficultés confirment que le site a été ébranlé en profondeur et soulèvent de nombreuses questions quant à sa capacité à gérer une telle crise.  D'autant plus que ce lundi matin encore, le site a été brièvement inaccessible. Et que des problèmes dans la façon dont communique Twitter avec les applications tierces qui ont fait son succès ne sont pas encore résolus. Übertwitter, une des meilleurs applications Twitter pour Blackberry est ainsi inutilisable depuis jeudi.
 
Fragile
 
«Cette attaque éclaire sur la fragilité de Twitter comparé à son concurrent Facebook», souligne Stefan Tanase, un chercheur de la société de sécurité informatique Karspersky Lab, dans le «
New York Times». Il faut dire que le site cumule les failles. Premièrement, Twitter n'a confié ses intérêts qu'à un seul hébergeur, NTT America (filiale du géant japonais NTT Communications). En cas d’afflux massif comme ce fut le cas jeudi, il n’a donc pu se replier vers un autre hébergeur pour gérer les requêtes des internautes. Autre erreur majeure: le site aurait délibérément choisi de ne pas développer de protection contre les DDoS, souligne NTT.
 
Amateur, Twitter? Selon Tanase, le site aurait du mal à faire face à la croissance exponentielle de ses inscrits (17 millions d’utilisateurs en avril selon ComScore). 
Même analyse du côté de François Paget, expert en sécurité IT et membre fondateur du groupe Avert (Anti-Virus and Vulnerability Emergency Response Team) chez McAfee. «La popularité du service croît très rapidement dans le monde, souligne-t-il. Mais les systèmes de protection du réseau installés par Twitter ne suivent pas.»
 
Ces multiples failles expliquent pourquoi une attaque simple nécessitant de petits moyens – elle aurait coûté 
entre 200  et 3.500 euros - a mis le site à genoux.
 
A qui profite le crime?
 
S’il veut survivre à une nouvelle attaque de cette ampleur, Twitter n’a d’autre choix que de réagir. Pour les experts en sécurité informatique, le premier impératif du site est de doper sa capacité transactionnelle , c'est à dire le nombre de visites que le site peut recevoir . Selon Richard Stiennon, fondateur du cabinet d'étude sur la sécurité IT-Harvest, «10 millions de dollars (7 millions d’euros) devraient suffire à la doubler». Même s’il estime qu’il vaudrait mieux directement la quadrupler, explique-t-il au 
Monde Informatique. Le spécialiste des attaques en déni de service Barrett Lyon estime que «Twitter a besoin de son propre réseau autonome, de plusieurs sources différentes de bande passante et de plusieurs couches de sécurité». Et de rappeler que Facebook, dont l’infrastructure est bien plus robuste, n'a quasiment pas subi de dommages.
 
Au final, la première victime de l’attaque de jeudi est évidemment Twitter  lui même . En se montrant incapable de faire face et de rétablir rapidement la connexion, le site de micro-blogging a montré ses limites. Au point de faire office d’amateur alors que Facebook et Google, également touchés par l’attaque, ont su maintenir peu ou prou leur site en état. Et si finalement le gagnant dans cette histoire n’était pas Facebook? C’est en effet sur ce site, relégué au rang de ringardise par Twitter, que de nombreux utilisateurs de Twitter se sont repliés lors de la panne.
Partager cet article
Repost0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 14:03
""""Les copies pirates de films? «C'est comme Robin des Bois qui vole pour les pauvres», selon Isabelle Huppert. En déplacement à Lima (Pérou) pour un festival de cinéma, c'est la réponse qu'elle a donnée à une question sur les copies pirates en Amérique latine de films européens et asiatiques comme moyen d'échapper au quasi-monopole d'Hollywood sur le continent.

«La même chose se passe en Chine», selon Isabelle Huppert. Elle a raconté qu'au cours d'un récent voyage dans ce pays elle avait constaté que son film «La pianiste» y était connu... bien qu'il ne soit jamais sorti dans les salles chinoises. Elle n'a cependant pas précisé si elle était pour ou contre cette pratique. Au Pérou, plus de 90% des DVD en circulation sont des copies pirates.""""

C' est peut-être vrai , mais ça reste mal , en faite je ne pratique personnelement pas le "piratage en téléchargent" je trouve ça mal , mais bon si j' en avait la capacitée en faisait des gros trucs évitans Hadopi 2, cela pourrait toujours être bien , mais ce n' est pas mon truc... 
 
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 19:58
Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 00:32
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Pèlrinore
  • : Ce blog contient des information sur les technologies , les nouvelles , les sciences... des vidéos...
  • Contact

Recherche

Archives

Pages