Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 16:44
Désolé pour ce CTRLC du Figaro.fr .
 
Les particules collectées en 2004 dans des cubes d'aérogel par la sonde ont été rapportées sur Terre en 2006 dans le désert de l'Utah.

Des chercheurs américains ont découvert des traces de glycine, le plus simple des acides aminés, dans des échantillons recueillis en janvier 2004 dans la comète Wild 2 par la sonde Stardust de la Nasa. «La glycine est un acide aminé utilisé par les organismes vivants pour fabriquer des protéines, et c'est la première fois que cette substance organique a été trouvée dans une comète», explique Jamie Elsila du centre Goddard de la Nasa. «Notre découverte conforte la théorie selon laquelle certains des éléments de base de la vie se sont formés dans l'espace et ont été projetés sur la Terre il y a très longtemps par des impacts de météorites et de comètes», ajoute le chercheur dans un communiqué.

«Cette découverte confirme également l'idée que les éléments fondamentaux de la vie sont communs dans l'espace. Cela renforce l'argument que la vie n'est pas un phénomène rare dans l'Univers», déclare Carl Pilcher, de l'Institut d'astrobiologie de la Nasa.

Les protéines sont les molécules de base de la vie. Elles sont utilisées dans toutes les structures organiques des cheveux aux enzymes et constituent le catalyseur qui accélère ou régule les réactions chimiques dans les organismes. La vie utilise vingt différents acides aminés dans un nombre gigantesque de combinaisons pour fabriquer des millions de protéines différentes.

 

Plus fines qu'un cheveu

 

Stardust s'était approchée à moins de 225 km de Wild 2 le 2 janvier 2004 pour y capter des échantillons de poussières et de particules cométaires dans des cubes d'aérogel. Ce matériau, formé à plus de 99 % de vide, a permis de collecter les particules à grande vitesse sans les endommager. La plupart de ces particules cométaires sont plus fines qu'un cheveu humain. Seules deux douzaines des particules les plus grosses sont visibles à l'œil nu.

L'aérogel avait ensuite été enfermé dans une capsule qui s'était détachée du vaisseau avant d'être parachutée sur la Terre le 15 janvier 2006. Des échantillons de Wild 2 ont été distribués à environ 150 chercheurs dans le monde pour être analysés.

Les comètes, sortes de déchets produits lors de la naissance du système solaire il y a 4,5 milliards d'années, devraient aussi permettre d'en connaître les origines. Reste à savoir maintenant si les autres laboratoires vont trouver eux aussi cette molécule. En effet, il peut y avoir eu une contamination terrestre.

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

M&M 21/08/2009 04:01

Intéressant...Les premiers signes concrets ?

Présentation

  • : Le blog de Pèlrinore
  • : Ce blog contient des information sur les technologies , les nouvelles , les sciences... des vidéos...
  • Contact

Recherche

Archives

Pages